travailler sa voix

La communication est indispensable dans notre relation avec les autres. Or, jusqu’à preuve du contraire, cette communication passe en grande partie par la voix.

Nous avons déjà parlé de l’ importance du langage corporel dans la discussion et comment le travailler. Lorsque nous communiquons avec quelqu’un nous réagissons tout d’abord à son image, c’est à dire à ce que nous voyons de lui. Puis vient le son de sa voix. Sa voix est-elle monocorde, faible, aigüe, grave, non articulée, … ? Souvenez vous de ces professeurs qui avaient le don magique de vous endormir en quelques minutes… voire secondes. Ce ton monocorde…
Non, vous ne voulez pas ressembler à ça. Le problème classique du timide est de ne pas parler assez fortement, de ne pas articuler, etc. Bref, tout ce qui pourrait le rendre le moins visible possible… et qui a pour conséquence de montrer quelqu’un qui n’a pas confiance en lui et qu’on préfère éviter.

Rassurez-vous, vous pouvez changer. Cela se travaille et je vais vous guider, pas à pas, jusqu’à une voix claire, forte, bref… affirmée! En supprimant votre voix de timide, vous effacerez votre timidité.

Je vais donc présenter une série d’exercices, qui, faits correctement et régulièrement, vous feront réellement progresser. Ce sont des exercices que pratiquent tous les futurs orateurs pour améliorer leur voix… donc faites moi confiance, avec de la volonté, vous effacerez cette timidité.

Faites ces exercices régulièrement, plusieurs fois par jour, mais jamais plus de cinq minutes. Si vous avez mal à votre gorge ou que votre voix est fatiguée, arrêtez et reprenez quand ça ira mieux.

Pour commencer je vais vous présenter une méthode de relaxation de la voix … ce qui est indispensable à connaitre avant tout exercice particulier.

On remarque que beaucoup de gens parlent avec la gorge. Les muscles de leur gorges sont contractés, ce qui aboutit à un son faible et rauque. Si en plus se rajoute une mauvaise respiration, on obtient une voix nasillarde, aigüe, bref désagréable. On produit souvent ce résultat lorsque l’on est stressé.
Cet exercice en six points va vous permettre de vous débarrasser de cette mauvaise habitude et d’obtenir une voix riche et nuancée.

0- Installez vous dans une position confortable, assis ou debout, ce n’est pas important. ¨Parlez de manière normale et tâtez doucement votre gorge pour ressentir la contraction de ses muscles. Puis faites de même avec votre mâchoire en notant son serrement.

0 – Faites un bâillement prononcé, la bouche grande ouverte. Terminez le bâillement calmement en prolongeant quelques secondes le son “haa”. Laissez tomber votre mâchoire et bougez là de gauche à droite les lèvres fermées, tout en prolongeant le son.

0 – Répétez l’étape précédente en notant bien le relâchement et la décontraction de votre gorge.

0 – En gardant ce même état décontracté prononcez les mots suivants: mon, ton, son, vain, moins, point, temps, gens, lent, une, dune, prune. Articulez au maximum. Exagérez tous les mouvements. Quand vous sentirez de la fatigue, recommencez à bailler.

0 – Massez directement les muscles de votre gorge pour vous décontracter complètement.

0 – Répétez les sons suivant en les prolongeant tous de manière identique: na, né, ni, no, nu. Terminez en vous décontractant la gorge à nouveau.

Effectué de manière régulière, cet exercice devrait donner assez rapidement des résultats.

Les articles suivants concerneront le travail du volume de la voix , de la projection de la voix , apprendre à articuler , etc. Inscrivez vous sur notre forum timidité si vous souhaitez être tenu au courant de la suite des publications ou tout simplement partager vos expériences, vos doutes et vos problèmes.

Pour ceux qui souhaitent approfondir leur travail, je vous conseille l’excellent livre de Louis Jacques Rondeleux intitulé “Travailler sa voix”.

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to my RSS feed !

No related posts.